MAISON BOIS

Maison individuelle en autoconstruction - JP Campredon architecte

CONTEXTE ET SITE
En bordure du lac du Salagou, sur un terrain en légère pente orienté sud et intégrée dans un village bâti en pierres de ruffes locales rouges foncé, la maison présente une façade nord encaissée dans le talus et de même apparence que les autres maisons du village, côté sud et lac elle est largement ouverte, en bois, et sa piscine en est un élément intégré. L’accès se fait par le haut et le village, façade abritée des vents, et nécessitant une ouverture discrète et abritée.

Il s’agissait de respecter au maximum le terrain naturel et la ruffe, sol local fragile où la végétation reprend difficilement. Un ensemble de contraintes et de possibilités qui permirent un concept bioclimatique pertinent. La gageure de l’autoconstruction imposa des techniques légères et accessibles aux connaissances et équipements du maître d’ouvrage.

AMBIANCE
Les éléments naturels sont fortement présents : végétation, eau, pierre, terre et accompagnent les habitants dans leur quotidienneté. Ils souhaitaient vivre simplement mais dans une richesse de sensorialités tactiles et visuelles. La discrétion, l’harmonie, le calme et leur intimité étaient leur cahier des charges. Cette habitation jouxte leur ancienne maison qui devient ainsi totalement la maison des hôtes qu’ils accueillent pour les repas. La vie se partage entre l’intérieur et l’extérieur avec des activités de jardinage, et l’animation touristique. L’entrée se fait par une passerelle qui permit de ne pas combler l’excavation.

TECHNIQUES
Autoconstruction : une volonté d’écologie dans la construction. Utilisation de matériaux locaux et naturels : pierre, bois, chaux, terre crue, ouate de cellulose pour isoler. Chauffage central par radiateurs et chaudière à bois à granulés à alimentation automatique avec silo en cave. Épuration par ultra violets de la piscine réalisée en béton de chaux. La façade de la piscine est réalisée en polycarbonate plié. Le chantier a été mené par 2 à 3 personnes de bonne expérience, les terrassements ont été faits par eux-mêmes en louant le matériel, un petit atelier de menuiserie fut installé dès le début. Deux années ont été consacrées à la réalisation de la maison, hormis les périodes touristiques consacrées à l’activité économique.

LIEU
Les Vailhes (34)

COÛT
500€ TTC/m²

SURFACE
140 m² Surface Hors Œuvre Nette

ANNÉE
2002