Réhabilitation Poste

REHABILITATION POSTE

Transformation d'un bureau de Poste en logements et bureau - Julia Moras Caldas, JP Campredon, architectes

OPERATION COEUR DE VILLAGE A FONDAMENTE (12)
Le Conseil Général de l’Aveyron et la Commune de Fondamente lancent une opération Cœur de Village à l’occasion de restructuration des réseaux publics et en profitent pour repenser les traitements de surfaces et l’aménagement des lieux publics. Ce qui caractérise les 4 à 5 décennies passées en matière d’aménagement est la dispersion, la distanciation des équipements et l’étalement du goudron pour relier et rendre accessibles ces différents équipements.

Notre propos fut de repenser le « vide » autour duquel la vie s’organise, de rétablir des relations et des hiérarchies de façon à constituer des entités susceptibles de centraliser et regrouper. A cela s’ajoute des traitements, des conditions de réalisation et des coûts qui sont des outils, donc des moyens, et non des finalités par rapport au sujet à traiter.

En milieu rural, le propos consiste généralement à revaloriser un bâti existant, de lui affecter de nouvelles fonctions. Revitaliser ces lieux leur confère une âme là où le temps a fait son œuvre plus en usure qu’en patine. Comme le jardiner taille les arbres pour les vivifier, pour traduire à partir de ce bâti un lien avec le lieu, il faut valoriser sa structure et ses matériaux et lui donner une nouvelle unité avec les moyens d’aujourd’hui.

LE PROJET
Ce bâti se trouve en position centrale dans le village, sur le carrefour entre la route départementale de Saint Affrique à Sauclières et la route départementale de Roquefort à Lodève, il est aussi en rapport direct avec le ruisseau de la Fouzette et la future place permettant, par une passerelle, une liaison avec le parking.

Les niveaux intérieurs d’origine sont devenus des demi-niveaux conformément au terrain extérieur. Le sous sol d’origine est au niveau du terrain extérieur de la nouvelle placette et mis en relation avec l’actuel espace du bureau de poste au rez-de-chaussée; cet espace est traité en bureau. La création de demi-niveaux permet de récupérer le comble en lui donnant une fonction habitable ; avec cette intervention on double le nombre des logements de deux à quatre.

TRAITEMENT ARCHITECTURAL
L’intervention cherche à créer une liaison entre le bâtiment existent et l’extérieur public (passage piéton, portique) et naturel (éclatement de la façade Ouest vers le ruisseau). Le volume du bâti est conservé. Il fait l’objet de nouveaux percements au rez-de-chaussée et au niveau de la place qui permettent une meilleure circulation piétonne et un apport lumineux au bureau.

Un agrandissement de la façade Ouest vers le ruisseau et la place agrandit la surface des studios. Les façades Sud et Est sont conservées en pierres. La façade Ouest conserve sa base en pierre sauf pour l’extension traitée en enduit et vitrage. Les ouvertures des étages sur route (Sud et Est) ne changent pas et sont traitées en fentes jusqu’à la toiture pour augmenter l’apport de lumière naturel au logement du dernier niveau.

La configuration géométrique de la toiture est conservée ne modifiant nullement les volumes et mouvements de toiture. L’isolation du bâtiment sera améliorée ave c un doublage des murs extérieurs, de la toiture à l’intérieur et l’utilisation des menuiseries à double vitrage conformément à la RT 2005.

LIEU
Fondamente (12)

COÛT
1382€ HT/m²

SURFACE
278,91 m² Surface Hors Œuvre Nette

ANNÉE
2012