LE LIEU

Cantercel signifie « chante la terre et le ciel »,

relie usages et poésie

Une vocation d’accueil est ancrée dans l’histoire et la situation de ce lieu traditionnel d’étape pour les transhumances des troupeaux.  Ce site, seuil entre plateau et plaine, offre un panorama sur le Golf du Lion et une voûte céleste exempte de pollution lumineuse.  Son ambiance résonne avec l’imaginaire mythique de la planète… Peut être celle du Petit Prince de Saint-Exupéry qui demande un dessin… de mouton… Aujourd’hui, des habitats y sont dessinés pour une société en transition.

relie tradition et innovation

Cantercel est au cœur de 3 grands sites patrimoniaux localisés dans un rayon de 20km : Lac du Salagou/Cirque de Mourèze, St Guilhem le désert/Gorges de l’Hérault et Cirque de Navacelles. Entre le pont du Diable et le viaduc de Millau, le site est aussi en lisière du périmètre CAUSSES ET CEVENNES classé patrimoine mondial de l’Unesco en 2013 au titre de son paysage vivant façonné par l’Homme. L’architecture de Cantercel  façonne un paysage et constitue un patrimoine pour demain.

relie habitation et passage

Facilement accessible par la A75, avec 3 sorties d’autoroute entre 15 et 20km que l’on vienne de Paris, Toulouse ou Lyon, le site est à une heure de Montpellier. La qualité du cadre de vie et le dynamisme culturel de l’Hérault favorisent la fréquentation de Cantercel  où les habitants sont tous hôtes du lieu.

NOTRE PHILOSOPHIE

Concevoir l’espace habité

Nous n’habitons pas les murs, mais l’espace entre les murs, et au-delà des murs. C’est de cet infini dont nous avons besoin entre nos murs.
Quelle communication établissons-nous avec l’environnement au-delà d’une notion culturelle et conventionnelle ? Comment établir une qualité de cadre de vie, une ambiance qui stimule notre capacité à ressentir, à être « là » ?
Se sentir « en vacances » dans son quotidien, donner du goût aux aliments, de la poésie à un texte, revient à mettre de l’infini dans les choses et donner de l’espace aux constructions leur confère un bien-être au-delà du confort.
Avant les formes, l’espace est partout, vide… rempli par notre perception et nos émotions, il contient notre vécu, nos habitudes.

Construire l’environnement

L’intégration réciproque des lieux de vie, des besoins et des techniques a fait naître l’architecture traditionnelle d’hier et fera naître celle de demain.
L’espace transitoire favorise les relations intérieur/extérieur, la communication entre les êtres, la respiration. Il reste à explorer l’aventure d’un dialogue Hommes/Lieux.

Transmettre une expérience

Pour acquérir un savoir-faire, pouvons-nous faire l’économie de l’expérience ? Comment trouver un sens à l’acte de construire sans vivre la rencontre entre la matière, l’Homme et la Nature ?
Toute expérience modifie nos a priori et nos habitudes, favorise une compréhension en nous mesurant à la matière, au temps, à l’effort. C’est un moment d’éveil d’une sensibilité personnelle, d’ouverture, ou de confirmation qui  stimule une créativité.
Cantercel propose ainsi une expérience conceptuelle et globale de l’acte de construire : de la nature à l’architecture et son usage, une expérimentation de matériaux, techniques et équipements.

NOTRE HISTOIRE

L’atelier Sens Espace

En 1970, Jean Pierre Campredon, architecte et urbaniste, découvre l’architecture organique de Frank Lloyd Wright lors de la création de l’atelier Sens et Espace par Hervé Baley enseignant à l’École Spéciale d’Architecture. Sa pédagogie imprègne plusieurs promotions d’architectes de différents pays. Environ 400 thèses approfondissent une recherche sur la perception des lieux, l’organisation de l’espace et son influence sur les hommes et l’environnement.
En 1990, fermeture de l’atelier, l’association Sens Espace Europe est créée afin de poursuivre les activités pédagogiques en les associant à des pratiques constructives dans le cadre d’un site dédié à l’expérimentation en architecture. Ainsi un groupe international d’architectes, ingénieurs et artistes participe à l’émergence du projet Cantercel.

Le montage du projet

  • 1985 à 1988 : recherche d’un lieu répondant à des critères de paysage, d’espace, d’ambiances, et des critères physiques : superficie, géographie, accès… En mars 1988 découverte et exploration du lieu baptisé Cantercel : « chante la terre et le ciel ».
  • 1989 : premiers contacts avec la commune de La Vacquerie.
  • 1989-1993 : l’association précise son projet de site expérimental, contacte les collectivités et les universités européennes.
  • 1993-1994 : le Plan d’Occupation des Sols est révisé. La SCI Cantercel acquiert 30 ha de terrains constructibles et viabilisés grâce à l’aide des collectivités.

Phase opérationnelle: premiers bâtiments, premiers stages

  • 1994-1997 : construction des premiers bâtiments et accueil des premiers groupes universitaires (Canada, Corée, Italie).
  • 2000-2004 : construction des premières structures d’hébergement.
  • 2004-2009 : les activités se pérennisent : workshops, stages d’été, formations éco-construction, visites, publications.

Phase de développement

2010-2016 : reformulation du projet en terme environnemental, économique et social, construction du gîte l’Oreillette, recherche de partenaires.

L'EQUIPE